• 00:00:00

Post Date : 27 octobre 2017

Post Detail

L’avènement du fat bike a changé l’univers des cyclistes aguerris. Si le VTT était le tout terrain incontestable des amateurs de deux roues, le fat bike l’a largement devancé. Ce vélo aux roues monstrueuses devient de plus en plus populaire puisque sa qualification de « tout terrain » n’est pas simplement que des mots. Le fat bike peut rouler partout, sur du sable, de la neige, du sentier glissant ou boueux.

Un vélo très polyvalent

Le fat bike est un vélo polyvalent qui convient à tous : amateurs de cyclisme, randonneurs inspirés par la nature, fan d’activités nordiques, accro à l’adrénaline… C’est la première fois que vous montez un fat bike ? Le rendement sur route n’est pas son point fort. Attendez d’arriver sur un terrain difficile, vous verrez à quel point le fat bike peut vous impressionner. Vous pouvez l’emmener à la montagne pour descendre et monter des pentes accidentées. Les grandes roues du fat bike ont été conçues pour enrober toutes les irrégularités du terrain allant des boues aux cailloux, en passant par les racines d’arbres. En été comme en hiver, le fat bike y trouve son compte. Le ski n’est pas la seule activité phare de l’hiver en montagne. Déchaussez vos skis et découvrez les paysages autour de la station sur votre fat bike.

Les points à vérifier avant de choisir votre fat bike

Le fat bike est polyvalent, mais les modèles sur le marché n’offrent pas la même endurance. Evaluez d’abord le cadre qui peut être en acier, plus lourd, mais moins coûteux. L’acier peut également absorber plus de chocs. L’aluminium pour sa part est plus léger, mais plus cher. Etant plus rigide, il est donc plus stable. A vous de voir vos priorités ! Ensuite, les roues ont des largeurs différentes à partir de 4 pouces. Plus le pneu est large, plus il offre d’adhérence au sol. La pression est plus faible que celle du VTT. Les roues sont gonflées entre 0,5 et 1 bar seulement pour mieux absorber les irrégularités du terrain. Enfin, les freins se déclinent en deux modèles : les freins traditionnels V-brakes conviennent aux terrains secs tandis que les freins à disques conviennent aux sentiers boueux et glissants.

Leave Comment

0 Comments

Leave Reply

Do you want to write something?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *